Fermeture des bars : le problème est ailleurs

Notre association s’émeut de la décision de la Préfecture de fermer certains bars de la ville à partir de 00h30 dès le 15 septembre. Dans un contexte économique difficile ou les français ont du mal à accéder à l’emploi, cette mesure va irrémédiablement mettre au chômage des dizaines de jeunes qui travaillent dans ces bars.

Mais cette mesure n’est pas la solution, au bon problème. La Mairie et la Préfecture pointent comme seule cause du tapage nocturne l’ouverture des bars après 00h30. Or, le problème d’Aix-en-Provence est l’absence d’écosystème de la nuit : rien n’est prévu pour permettre aux jeunes de profiter des nuits aixoises (ni musées ouverts, ni tarifs spéciaux pour les concerts, le cinémas, etc). La problématique principale du tapage nocturne est que la ville fait comme si les jeunes n’existaient pas et que personne ne s’en occupe vraiment. La seule activité nocturne reste irrémédiablement : traîner dans les bars.

C’est parce que nous pensons que l’Arrêté Prefectoral n’est pas adapté au contexte que nous proposons aux citoyen·ne·s de se mobiliser en écrivant un mail à la Préfecture et à la Mairie d’Aix-en-Provence.

Arette Barsdaix by Pour Aix on Scribd


visuFB

      tract-centreville